Le 22 janvier 2016, Sup de Pub Lyon recevait Barbara Vernet, experte en développement durable auprès de la FEHAP (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne ), pour une conférence portant sur les enjeux de la mise en place d’une démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises).

Un constat inquiétant de la situation actuelle en matière environnementale et économique

Aujourd’hui, notre modèle de consommation a des répercutions néfastes pour l’environnement, et ce à de nombreux niveaux :

  • Pour ce qui est de l’utilisation des ressources, les hommes vivent à crédit environnemental, c’est à dire qu’ils consomment plus vite que ce que la nature peut produire.
  • Pour ce qui est des déchets, seuls 20% d’entre eux sont recyclés chaque année dans le monde.
  • Les risques industriels sont de plus en plus importants et quand ils surviennent, ils coûtent très cher tant au niveau environnemental que financier (L’accident de la plateforme Deep Water Horizon a couté 40 milliards de Dollars).

Face à ce constat, des voix s’élèvent et expliquent qu’il faut réinventer un modèle car selon eux, certains indicateurs comme le PIB ne suffisent plus à illustrer la bonne santé globale du monde.
Pour pallier tous ces travers,sans remettre en cause l’innovation et la rentabilité, les entreprises doivent créer un nouveau modèle.

Un nouveau modèle centré sur le client et reposant sur 3 piliers

Pour mettre en place une démarche RSE efficace, les entreprises doivent faire preuve de transparence et agir sur :

› Un pilier environnemental

L’entreprise va devoir limiter l’impact de son activité sur l’environnement en optimisant sa consommation en ressources naturelles, en limitant la production de ses déchets ou encore en revoyant son infrastructure pour améliorer son bilan énergétique.

› Un pilier économique

La mise en place d’une démarche RSE peut sembler au premier abord un gros investissement pour l’entreprise, néanmoins, si elle s’accompagne de la mise en place d’une stratégie globale et cohérente, elle peut s’avérer être un outil de performance économique pour l’entreprise.
Cela passe par la mise en place de modes de production moins polluants et plus économes, par la mise sur le marché de produits de meilleure qualité et donc plus susceptibles de fidéliser les consommateurs, ou encore par la mise en place d’une politique de gouvernance efficace, optimisant le fonctionnement de l’entreprise à tous les niveaux (en interne mais aussi dans les relations avec les fournisseurs).

› Un pilier social

Il s’agit ici de faire du développement durable un outil de performance social.
Une entreprise, qui adopte une démarche RSE, va développer la sécurité au travail de ses salariés, va promouvoir une égalité de salaire entre hommes et femmes, développer les compétences de chacun par la formation continue ou encore consolider l’emploi des jeunes et des seniors.
Les conséquences de la mise en place de cette politique est une meilleure implication des salariés au sein de l’entreprise et donc une meilleure qualité de travail et de productivité, qui ne peut être que bénéfique pour l’entreprise. Toutefois, dans la mise en place de ce nouveau modèle, le volet communication a aussi son rôle à jouer.
Ce dernier est fondamental car il va avoir pour but de faire prendre conscience des enjeux, de mobiliser, de permettre la co-construction de plans d’actions, d’enclencher des changements dans les habitudes et comportements, de permettre l’évaluation et le partage des avancées ou encore d’enrichir et d’améliorer l’image de l’entreprise.

Le fondement d’une communication responsable est la sincérité et pour ce faire, elle doit tourner autour de points clés comme :

› Le message

Qui doit être honnête, axé sur l’apport de la preuve et doit induire ou valoriser des comportements éthiques.

› La conception de la communication

Qui doit être optimisée quant au choix des supports ainsi que des volumes utilisés et doit mettre le respect du droit d’auteur au coeur de ses préoccupations.

› La diffusion des messages

Qui doit être ressentie par la cible comme étant choisie et non subie, facile d’accès, elle doit respecter les données privées.

Vous l’aurez compris, la mise en place d’une démarche RSE n’est pas incompatible avec l’innovation et le business.
La sincérité et la transparence ainsi que le bien-être de l’humain consommateur ou salarié de l’entreprise sont les points clés de cette démarche.

Simon Bernard-Reymond