Sup de Pub Lyon a accueilli Matthieu Buchet, Directeur de clientèle chez Google pour une conférence sur le thème de la révolution digitale. Simon Bernard-Reymond, étudiant en 3e année, nous livre un résumé de son intervention.

La place de la technologie aujourd’hui
En 30 ans, la puissance technologique globale a été multipliée par 1 million. Cela s’illustre aussi bien par l’augmentation des capacités de mémoire que de calcul. Tout cela entraine d’importantes conséquences, et ce, dans de nombreux domaines (jeux vidéos, e-commerce, …). La relation entretenue par l’Homme avec tous ces outils technologiques a elle aussi évolué, à tel point que selon Matthieu Buchet : « On ne va plus en ligne, on vit en ligne ». Cela a remis en cause de nombreux comportements tels que :

› Notre manière de consommer les médias

En 10 ans, on est passé de l’écran unique (TV) aux multi-écrans (chaque foyer français possède en moyenne 6 écrans). Ainsi chacun a le choix de son média et des contenus qu’il souhaite voir.
Cette évolution constitue un challenge pour les publicitaires qui doivent capter l’attention des consommateurs et adapter leurs créations à ces nouveaux formats (créer des vidéos adaptées au format TrueView par exemple) en déclinant leurs messages.

Dans ce cadre, et avec l’augmentation des débits de connexion, le format vidéo prend une place prépondérante à tel point que Youtube est aujourd’hui considéré comme la 5e chaîne TV en temps passé (12min50 par jour et par personne). Bien plus qu’une plateforme vidéo, Youtube est devenu un média à part entière qui a permis de révéler des talents et des programmes inédits.

› Notre manière de nous connecter à internet

De plus en plus de connexions à internet se font via le mobile, à tel point qu’aujourd’hui 50% des requêtes traitées par Google proviennent de ce support. Les conséquences sont, qu’aujourd’hui les programmes informatiques, les stratégies marketing et de communication doivent intégrer le mobile.

› Nos habitudes de consommation

Les maîtres mots de la consommation sur le digital sont « personnalisation » et « simplicité ».
Grâce au développement du digital, de nombreux business model, permettant aux consommateurs d’optimiser leur temps, comme le « drive » ou encore l’automatisation des achats récurrents proposée par Amazon Premium, ont pu être mis en place. Ces services e-commerce rencontrent une grande adhésion, à tel point qu’on estime à 2 milliards d’euros leur montant en 2016.

Fort de tous ces constats, l’enjeux pour les marques aujourd’hui, en matière publicitaire, est de toucher le consommateur au bon endroit, au bon moment, avec le bon message. Pour cela, une étude approfondie de chaque consommateur est nécessaire, et l’utilisation de techniques comme la programmatique ou encore le in search parait indispensable.

Le devenir de la technologie dans un futur proche
Devant la vitesse croissante d’évolution des technologies, prédire l’avenir devient très complexe, aussi il faut rester humble. Une chose est néanmoins certaine, l’innovation fera partie de cet avenir. Avec le développement des objets connectés, de l’intelligence artificielle ou encore des programmes visant à connecter les parties les plus reculées du monde à la WIFI, de nouvelles formes de business model à grande échelle vont apparaître.

Simon Bernard-Reymond