Les coups de coeur de huit patrons d’agence design pour un point de vente à l’étranger

INSPIRATION Nous avons demandé à huit patrons d’agences de design de présenter leur coup de cœur pour un point de vente à l’étranger. Le résultat: huit concepts dépaysants, innovants, étonnants ou uniques. PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS LECOCQ

ÉTATS-UNIS : B8ta, le temple ludique du connecté

OLIVIER DESDOIGTS, président fondateur de Desdoigts et Associés «D’une simplicité et d’une intelligence bi­bliques !» B8taC’est ainsi qu’Olivier Desdoigts qua­lifie B8ta, son coup de cœur. Ce concept store, créé fin 2015 à Palo Alto (Californie), présente des objets connectés en libre accès, sans aucun emballage, pour que les clients puissent les tou­cher et les tester. Une tablette iPad est à leur dis­position à côté de chaque produit permettant l’accès à des extensions de contenus dédiés. «Le plus spectaculaire est le côté ludique de l’expé­rience, sans épate aucune, mais avec cette pro­messe bienveillante et supra efficace : permettre au consommateur d’essayer, tout simplement !», commente Olivier Desdoigts.

ANGLETERRE : And so to bed, la Rolls de la literie

FRANCOIS HANNEBICQUE, cofondateur et directeur de la création d’AKDV «Quel paradoxe ! On passe une bonne And so to bedpartie de notre vie allongé et on se préoccupe finale­ment très peu de la qualité du lit», remarque François Hannebicque, cofondateur d’AKDV. C’est à Londres, sur King’s Road, qu’ il a dé­couvert « the reference store» : un showroom qui met en situation l’offre dans des chambres luxueuses au style très british, valorisant ain­si l’artisanat haut de gamme de la fabrication des sommiers, des matelas et des oreillers, dont certains valent plus de 30 000 livres! «C’est un concept très abouti, qui met autant en lumière le savoir-faire des fabricants que les compé­tences techniques des produits. La Rolls de la literie !», s’enthousiasme-t-il.

IRLANDE : Marquette, en route pour la gourmandise

CÉCILE POUJADE, directrice conseil associée de Saguez & Partners «Le food et le gourmand sont tendance dans le Marquetteretail», lance Cécile Poujade. Un bel exemple ? Marqette, dans l’aéroport de Dublin. Un espace réunissant une riche sélection de producteurs irlandais, un café-restaurant, une boulangerie avec un four de cuisson sur place, un food-truck et de nombreux corners produits plus appétis­sants les uns que les autres. «Du frais, du sucré, du salé, du froid, du chaud et du bon ! Ce marke­ting de la sensibilité autour d’une offre simple, sincère et gourmande, redonne tout simplement envie. le tout avec un positionnement prix ac­cessible», commente la directrice conseil.

BELGIQUE : L’hypergourmand version Carrefour

CarrefourPHILIPPE DE MAREILHAC, directeur général de Market Value. Carrefour teste à Mons, en Belgique, un nouveau concept d’hypermarché conçu pour susciter la gourmandise. Après une profonde restructuration, ce magasin de 11 470 m2 a vu son concept entièrement repensé. Les métiers de bouche sont placés au centre, l’offre non alimentaire se déployant en shops in the shop tout autour. «Un pari et des investis­sements audacieux qui valorisent et imposent des rayons frais très gourmands – bière brassée sur place, sushis, plats traiteurs et pizzas préparés sous les yeux des clients – pour redonner à l’enseigne sa légitimité alimentaire d’origine et, surtout, l’envie aux clients de goûter avant d’acheter !»

COREE DU SUD : Gentle Monster, la créativité au pouvoir

Gentle MonsterCHRISTOPHE PRADÈRE, CEO de BETC Design. À Séoul, dans le quartier de Garosu-Gil, Christophe Pradère a découvert par hasard un magasin incroyable de la marque de lunettes Gentle Monster. Intrigué par la façade d’un immeuble, le voi­ci dans un hall digne d’un vieil hôtel avec ses boiseries, ses pilastres et ses plafonds moulés en partie effondrés. Aux étages, il tombe sur une cuisine suréquipée avec, disséminées sur les plans de travail, quelques paires de lunettes hyperbranchées. «Quelques mois après, je suis revenu dans cet ancien restaurant métamorphosé en pop-up par la marque, raconte-t-il. Le décor avait complètement changé, avec un souci du détail et une scénographie bousculant nos habitudes et nos repères. Un vrai manifeste pour une marque dont la signature est « innovative experiment ». »

JAPON : Morioka Shoten Gin

Morioka Shoten GinzaGILLES DELERIS, cofondateur et directeur de la création de l’agence W. Seulement 20 m2 de surface, sol béton et murs blancs, une seule pièce et surtout un livre, rien qu’un seul, proposé aux clients : voici le concept ultraminimaliste de la librairie fondé par Yoshiyuki Morioka, à Tokyo, dans le quartier de Ginza. «Elle propose l’expérience rarissime d’une curation extrême, alors que tout nous invite au foisonnement, à la sérendipi­té, à la peur de manquer», s’enthousiasme Gilles Deléris. Un livre unique est exposé chaque semaine. Des rencontres avec les lecteurs et des expositions en lien avec le thème de l’opus sont proposés, donnant l’impression d’entrer dans ce concept store comme dans un livre. «Ce contre-pied ou ce pied de nez aux schémas classiques pose à sa façon la ques­tion de l’hyperconsommation», commente-t-il.

ETATS-UNIS : Samsung 837, la cour de recréation digitale

Samsung 837NICOLAS HAUVETTE, directeur de la création de l’agence Malherbe Design. Ouvert en février dernier, au 837 Washington Avenue, dans le dis­trict très hype du Meatpacking, à New York, le Samsung 837 est le premier flagship de la marque en Amérique du Nord. «C’est surtout un magasin qui n’en est pas un, car il ne vend aucun produit !», s’amuse Nicolas Hauvette. Un concept bousculant radi­calement les codes du retail, en rupture totale face aux Apple Store chics et très formatés glorifiant les produits, là où Samsung invite à «vivre un show expérientiel et fun, avec un tunnel digital immersif, des événements artistiques et musicaux en perma­nence». Sans oublier des conseillers hyperlookés pour faire dé­couvrir toutes les potentialités des smartphones que les clients s’empresseront d’acheter ailleurs. Du showrooming poussé à l’ex­trême. « Une vraie cour de récréation digitale», comme l’annon­çait Gregory Lee, PDG de Samsung Electronics America, lors de l’inauguration.

ETATS-UNIS : Story, le magasin magazine

StoryDELPHINE DAUGE, directrice de Brandimage. Story est un concept store de 185 m2 créé dans le quartier new­yorkais de Chelsea en décembre 2011 par Rachel Shechtman, ancienne consultante marketing. Il présente marques et pro­duits comme dans un magazine de tendances via différentes «saisons» et thématiques (amour, vacances, bien-être … ). Coffre est entièrement renouvelée toutes les 4 à 8 semaines. Elle s’appuie sur des expériences et des histoires partagées, comme le suggère le nom du magasin. «Il s’agit d’un vrai mar­keting éditorial revendiquant des points de vue affirmés dans la sélection des produits et des thèmes, ce quifavorise la créa­tion de communautés d’addicts», explique Delphine Dauge.

SUPPLEMENT A STRATEGIE N°1861 du 26/05/2016